Pourquoi passer du fioul domestique au gaz propane ?

Le gaz est une énergie polyvalente permettant le chauffage, la production d’eau chaude sanitaire et la cuisson, alors que le fioul domestique nécessite une énergie complémentaire pour mijoter de bons petits plats et chauffer l’eau en dehors des périodes froides car la chaudière fonctionne.

Si au début des années 2000, le choix du fioul domestique pouvait être pertinent par rapport au gaz, aujourd’hui, la hausse continuelle de son prix de vente le rend moins compétitif.

Il est donc intéressant de quitter le fioul pour le gaz propane qui est disponible partout en France, en mettant en place un réservoir aérien ou enterré pour stocker le gaz.

Le fioul domestique est une énergie en déclin car sa combustion incomplète et irrégulière (qualité variable d’une livraison à l’autre) pollue l’air en rejetant notamment des particules fines et très fines, contribuant aux déficiences respiratoires, sans oublier les nuisances sonores de la chaudière et des équipements annexes (pompes, mises en route du brûleur, etc).

De plus et malgré des efforts réalisés sur le produit, l’approvisionnement et le stockage du fuel (souvent à l’intérieur) génèrent des odeurs fortes qui s’imprègnent dans l’atmosphère et qui perdurent, surtout si quelques gouttes sont tombées sur le sol ou si la cuve a débordé comme cela arrive parfois.

Par contre, la combustion du gaz propane est complète et silencieuse, sans résidu.

Le stockage du gaz propane se fait toujours à l’extérieur dans des réservoirs éprouvés et contrôlés régulièrement, et l’approvisionnement se fait sous pression, par un tuyau étanche.

La mise en œuvre de l’installation est simple pour le GPL alors que pour le fioul, il faut une pompe pour alimenter la chaudière et souvent additiver le fioul pour améliorer sa combustion.

L’entretien de l’installation fioul est onéreux car il faut régulièrement nettoyer les filtres, réviser la pompe à injection, surveiller l’encrassement des électrodes et les changer si nécessaire, procéder au ramonage du conduit de fumée et parfois recourir au nettoyage du réseau de distribution, alors que pour le gaz propane, l’entretien est réduit voire inexistant.

Le gaz propane est moins polluant que le fioul domestique.

A qualité et technologie équivalentes, une chaudière gaz propane génère 20% de CO² en moins et moitié moins de particules qu’une chaudière fioul.

De plus, la combustion du fioul domestique génère du SO², formé par le soufre contenu dans le fioul combiné avec l’oxygène, et génère également des dioxines provenant des émissions des chaudières.

Il n’y a que des avantages à passer du fioul au gaz propane, plus d’odeurs désagréables, plus besoin d’une énergie complémentaire pour la cuisson et l’eau chaude, utiliser l’espace libéré par l’emprise au sol de la cuve à fioul, plus de nuisances sonores et beaucoup moins de pollution dans l’air.

Pour en savoir plus

VITOGAZ présente: Le GPL n’a rien à cacher !

VITOGAZ vous informe: Le GPL n’a rien à cacher !

La France a tout à gagner en roulant au GPL.

Face aux problèmes croissants de qualité de l’air et aux doutes quant à la conformité des véhicules aux normes d’émissions en vigueur, le CFBP a demandé à la société V-MOTECH de réaliser des tests d’émissions de gaz et de particules en conditions réelles de circulation selon le cycle RDE (Real Driving Emissions – « émissions en conditions de circulation réelle ») sur 2 véhicules GPL.

Les véhicules évalués sont :

  • une Fiat 500L GPL (Euro 6)
  • et une Alfa Romeo MITO (Euro 5) de seconde monte – c’est-à-dire un véhicule essence équipé après achat d’un système GPL.

Objectif :

Alors que ces véhicules ont été homologués selon le cycle Européen normalisé NEDC contesté aujourd’hui, le CFBP a souhaité les évaluer en mode GPL puis Essence selon la future norme RDE applicable en 2017.

Résultats :

Rouler au GPL permet de réellement moins polluer

Sur l’ensemble des roulages réalisés, les résultats démontrent que les émissions de gaz et particules d’un véhicule GPL sont toujours très inférieures aux niveaux de la norme Euro 6b (y compris dans le cas du véhicule Euro 5 équipé en seconde monte).

Ainsi, comparé à l’essence, le GPL émet :

  • 18% de CO2 en moins en moyenne. L’arrivée en 2016 de bioGPL permettra d’améliorer sensiblement cette valeur.
  • Dix fois moins de particules.
  • jusqu’à 97% de moins de CO : les émissions de CO sont à environ 63 mg/km alors que la norme est à 1000 mg/km.
  • des Nox et HC en quantité équivalente mais dont les valeurs sont très inférieures à la norme. (A noter que la Commission Européenne a décidé d’autoriser les véhicules diesel à émettre lors du test RDE 2.1 fois plus de particules et NOx que la norme Euro 6 en vigueur.)

gpl rien a cacher

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En raison de ces qualités environnementales, les véhicules GPL ne sont soumis à aucune restriction de circulation en cas de pic pollution dans les grandes agglomérations.

Méthodologie relevé d’émission

Tests réalisés entre le 2 et le 10 novembre 2015

Relevé et analyse de l’impact du type de carburant (GPL/Essence) sur 2 véhicules €6 (Fiat 500L GPL) et €5 (Alfa Romeo MITO de seconde monte) dans des conditions réelles de circulation (RDE).

Mesure des 5 gaz (CO2, CO, NO, NO2, HC)

Mesure des particules en nombre.

Réalisation de 3 roulages par carburation.

‘Source CFBP’

VITOGAZ présente : Le GPL renouvelable

gpl-renouvelableEst-ce que nous allons vers un GPL renouvelable ? VITOGAZ FRANCE vous répond OUI !

L’annonce du Comité Français du Butane et du Propane (CFBP) et Global Bioénergie a officialisée la réussite d’une série de tests intégrant de l’isobutène renouvelable dans les bouteilles à usage domestique.

Avec 10 millions de foyers français qui utilisent du gaz en bouteille en France en 2015, cette découverte ne va pas passer inaperçue !

GPL renouvelable : la magie de l’isobutène

Après une série de tests effectuée depuis juillet dernier, le 14 septembre 2015, dans la commune d’Évry (Essonne), le CFBP et Global Bioénergies annoncent leur collaboration sur un projet d’étude portant sur l’exploitation d’un GPL renouvelable en incorporant un composé appelé isobutène renouvelable dans le butane commercialisé en bouteille.

Cette nouvelle ne laisse pas insensible la France qui place la réduction des émissions de CO2 dans ses principaux objectifs. Cette perspective ouvre également de nouveaux débouchés pour IBN-One, la première usine de production d’isobutène renouvelable, qui démarrera sa production à très grande échelle en 2018 sur le territoire national.

Conformément à la réglementation en vigueur, le GPL vendu en bouteille peut contenir une proportion importante d’isobutène. C’est pourquoi la conversion de ressources végétales en isobutène constitue une solution adaptée pour incorporer de l’énergie renouvelable dans les bouteilles de gaz et contribuer à l’objectif de la France de porter la part des énergies renouvelables à 32% de la consommation énergétique primaire en 2030.

Marc Delcourt, DG de Global Bioenergies, déclare : « L’incorporation d’isobutène renouvelable dans les bouteilles de gaz à usage domestique représente une application concrète qui concerne le quotidien de nombreux citoyens ».

Joel Pedessac, DG du CFBP, déclare : « A ce stade, les tests réalisés démontrent la compatibilité de l’isobutène renouvelable de Global Bioenergies avec le butane commercial. Le CFBP souhaite poursuivre cette collaboration dans le but de permettre à court terme l’incorporation d’énergie renouvelable dans les bouteilles de gaz ».

Bernard Chaud, PDG d’IBN-One, déclare: « Avec les biocarburants et la chimie, le gaz domestique représente un débouché supplémentaire pour IBN-One, la première usine d’isobutène renouvelable dont la construction devrait débuter en France en 2017 ».

Source : Vers un GPL renouvelable ?

VITOGAZ: Le GPL, un levier stratégique de la transition énergétique

1er-carburant-alternatif-france-monde

À l’heure du projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte, le Gaz de Pétrole Liquéfié (GPL) se révèle comme une solution disponible et maîtrisée répondant aux besoins de mobilité de tous et aux objectifs de l’État sans peser sur la dépense publique.

VITOGAZ FRANCE vous informe sur le GPL connu comme étant du gaz butane, gaz propane).

Le GPL, une clé stratégique dans la transition énergétique des transports

Le GPL, des avantages sur le plan environnemental

Il présente de nombreux avantages de part une amélioration de la qualité de l’air par la réduction des émissions de CO2, de NOx et de non rejet de particules.

Le GPL, une solution sur le plan économique

Il répond à la question du pouvoir d’achat en proposant des prix plus attractifs que le diesel ou l’essence et aux besoins de mobilité de chacun. Disponible et maîtrisé, le GPL dispose d’un réseau de distribution et d’une filière présente sur l’ensemble du territoire français.

De nombreux modèles modernes de véhicules GPL sont proposés par les constructeurs et par le réseau national d’installation d’équipement GPL ; l’offre correspond en tous points aux attentes des automobilistes.

Voir les modèles de voitures GPL présentés lors des RIVE 2015

Le GPL, en France et à l’Étranger

  • Le GPL est le premier carburant alternatif en France et dans le monde
  • Plus de 260 000 véhicules GPL circulent en France
  • 7,5 millions en Europe (avec une hausse de +40% au cours des 5 dernières années)
  • 25 millions dans le monde

Le GPL est reconnu comme une alternative efficace pour diminuer les problèmes de pollution dans les villes ; Europe, Japon, Hong Kong, État-Unis, Corée ou Inde… Ils ont tous opté pour le GPL !

Point de vue de Joël Pedessac, Comité Français du Butane et du Propane

Source : CFBP, Communiqué de presse à Paris, le 02 Juillet 2015

 » Les Français ne devraient plus avoir à choisir entre économie et écologie, alors même que des
solutions éprouvées existent pour prendre en compte les impératifs de santé publique, de
durabilité et de budget. Développer la solution GPL en France aurait peu d’impact sur la dépense
publique. C’est sûrement l’argument qui peut peser en période de recherche d’économies pour
l’Etat. Soutenir le développement des énergies alternatives est primordial. Nous en connaissons
tous les enjeux. Mais cela ne signifie pas nécessairement que ce soutien doit être d’ordre financier
pour aider aux investissements. Selon les énergies, une fiscalité réduite sur le carburant qui profite
directement à l’automobiliste peut suffire. Une telle mesure doit être associée à une
communication claire qui souligne l’existence de toutes les énergies alternatives.
Nous espérons à ce titre beaucoup du projet de loi transition énergétique et en particulier de la
définition des véhicules à faibles émissions. Seul un tel signal permettrait à la fois d’informer les
usagers sur les différentes opportunités et choix en matière de mobilité durable en fonction de
leurs besoins, de rassurer les industriels dans leurs choix d’investissement et ainsi de soutenir le
développement de toutes les filières alternatives. Les RIVE ont l’intérêt de mettre en avant la
diversité des solutions alternatives à la disposition des pouvoirs publics pour réduire les émissions
de CO2 et les polluants atmosphériques. ».

  Joël Pedessac, Ancien directeur général Comité Français du Butane et du Propane

En savoir plus sur le site VITOGAZ

Vous êtes un professionnel et souhaitez en savoir plus sur le GPL ?

Cliquez sur ce lien : GPL-c VITOGAZ

GPL-C VITOGAZ, le carburant alternatif économique pour votre véhicule

gaz pour vehiculeEn France, les véhicules GPL prennent de plus en plus d’importance, car la consommation de carburant est en moyenne divisée par 2 ! Ce carburant fait parti des moins chers du marché !

Le GPL-C, une solution performante, économique et environnementale.

Le GPL carburant préserve l’environnement car il est plus propre que le diesel et l’essence. Il reste de manière générale très attractif au niveau prix.
Le GPL-C est un carburant d’avenir, l’Europe en a pris conscience et encourage le développement de cette énergie. Par exemple, avec un plein vous pouvez effectuer le double, voire le triple de kilomètres au même coût qu’un carburant classique de tel que l’essence ou le diesel.
En roulant au GPL-C vous contribuez à protéger l’environnement, en rejetant moins de CO2 et en limitant aussi la pollution sonore, car votre véhicule sera silencieux.

VITOGAZ à votre service !

Grâce à notre réseau de 350 stations-service GPL sous le nom « GAZ’L », nous vous accueillons pour faire votre plein !
Nous distribuons ce carburant écologique et économique pour que vous puissiez vous approvisionner dans toute la France métropolitaine.
Nos stations sont situées en grandes ou moyennes surfaces, mais aussi dans le réseau routier et autoroutier BP.

VITOGAZ FRANCE souhaite vous voir prochainement dans Ces stations !