En France, de nombreux automobilistes sont prêts à rouler au GPL. Zoom sur les raisons…

Les usagers ont été sondés…

D’après un sondage mené par caradisiac.com*, 1er site d’info automobile, « 72% des automobilistes sont prêts à rouler au GPL ». Face au contexte environnemental et écologique, les conducteurs sondés reconnaissent largement que le GPL est une réelle solution de mobilité propre et économique.

 

Les modèles roulant au GPL

Le GPL est une véritable alternative aux carburants classiques, c’est pourquoi, de plus en plus de modèles de véhicules y ont été convertis :

– Alfa Romeo MiTo 1.4 120 cv

– Citroën C3 1.2 82 cv

– Fiat Panda 1.2 69 cv

– Fiat Punto 1.4 77 cv

– Fiat 500L 1.4 T-Jet 120 cv

– Fiat Tipo 1.4 T-Jet 120

– Opel Karl 1.0 73 cv

– Opel Corsa 1.4 90 cv

– Opel Mokka X 1.4 Turbo 140 cv

Sachez aussi qu’il est possible d’équiper une voiture essence après achat. D’ailleurs, pratiquement tous les modèles essence peuvent être équipés en GPL carburant. Cet équipement peut être réalisé à partir de 1 500 €.

 

Pourquoi rouler au GPL ?

Un véhicule GPL dispose de toutes les conditions nécessaires pour proposer une mobilité plus profitable et saine :

– il possède généralement une autonomie de 500 km à laquelle s’ajoute celle du réservoir essence,

– le plein est réalisé en 2 minutes !

– le prix au litre est d’environ 0,72 € à la pompe, soit un budget carburant inférieur de 27% en moyenne au carburant essence à l’année (sur une base de 15 000 km/an)

– le prix d’achat d’un véhicule GPL est comparable à celui d’une voiture essence et moins élevé qu’au diesel.

– un certificat d’immatriculation gratuit ou à 50% dans 10 régions sur 11

– un réseau national de professionnels

– et un accès dans tous les parkings publics.

 

Le GPL dans le monde

En Europe, au Japon, aux États-Unis, ou en Inde… de nombreux gouvernements et collectivités se sont longtemps impliqués dans la lutte contre la pollution locale et ont fait le choix d’énergies plus respectueuses de la santé. Par exemple, les taxis roulent depuis les années 90 au GPL à Hong Kong et au Japon, où le diesel est interdit. Le succès du GPL dans de nombreux pays souligne sa pertinence et son fort potentiel. Cela démontre que le GPL peut largement devenir un élément clé dans le monde puisqu’il combine atouts environnementaux, atouts économiques et bénéfices de santé publique importants.

 

*Sondage réalisé sur le site caradisiac.com en avril 2017 auprès de plus de 680 particuliers.

Source : CFBP