La ville de Strasbourg s’implique davantage dans le GPL !

Le GPL a désormais sa place

La Ville et l’Eurométropole de Strasbourg confirment leur engagement dans la lutte pour la qualité de l’air et la mobilité durable.

C’est pourquoi, la ville de Strasbourg affiche désormais le panneau « Bienvenue aux véhicules GPL » à l’entrée des parkings publics Parcus. Le but de cette démarche est de rappeler que tous les véhicules GPL peuvent stationner dans tous les parkings publics souterrains ou non, mais aussi de promouvoir la solution alternative GPL auprès des automobilistes.

D’ailleurs, depuis 2001, et conformément à la réglementation internationale (R67-01), tous les véhicules GPL doivent être équipés d’une soupape de sécurité. Par conséquent, tous les spécialistes automobile doivent posséder aujourd’hui un solide savoir-faire en matière de véhicules GPL, pour une sécurité optimale. L’accès aux parkings souterrains est donc autorisé à tous types de véhicules GPL.

Pourtant, la signalétique d’interdiction de stationner pour les véhicules GPL reste, sans raison, affichée à l’entrée de beaucoup trop de parkings. De ce fait, 50% des automobilistes pensent que l’accès aux parkings souterrains est toujours interdit aux véhicules GPL, ce qui prête alors à confusion et ils ne peuvent donc pas profiter de cette facilité d’accès.

Sachant qu’une voiture reste immobilisée plus de 90% du temps, ces panneaux ont une réelle incidence sur l’accessibilité aux parkings et sur l’image du GPL qu’il est important de d’améliorer.

 

Un carburant respectueux de l’environnement

Dans un contexte économique difficile, le GPL offre une solution simple, puisqu’elle concilie mobilité et propreté à un prix très abordable. En effet, avec un prix moyen à 0.71 €/l, le GPL est l’énergie alternative la plus économique.

Un véhicule GPL dispose de toutes les conditions nécessaires pour rendre une mobilité durable accessible à tous :

  • Il bénéficie d’un réseau national de professionnels et d’un accès dans tous les parkings publics.
  • c’est une alternative plus respectueuse de l’environnement et facile à adopter, puisque présente dans plus de 1750 stations-service en France.
  • le GPL, contrairement au gazole et à l’essence, est un carburant qui ne produit pas de particules et limite les émissions de Nox, responsables de maladies respiratoires.
  • Les émissions de CO2 d’un véhicule GPL sont plus faibles que celles de l’essence et du gazole.
  • Les véhicules GPL sont classés en Crit’Air 1, soit la classification la plus vertueuse située juste derrière les véhicules « zéro émission », et ce, quelle que soit leur date de première immatriculation. Avec cette vignette, les véhicules GPL peuvent rouler même en cas de restriction de circulation.

Le GPL, 1ère énergie alternative utilisée dans le monde

L’Europe compte près de 14 millions de véhicules GPL dont 7,8 millions de véhicules dans l’Union européenne et 30 800 stations-service distribuant ce carburant.
En France, le GPL est également l’énergie alternative la plus utilisée avec un parc roulant de plus de 200 000 véhicules.

 

« Depuis près de 20 ans, la Ville et l’Eurométropole de Strasbourg sont les fers de lance des nouvelles mobilités en France. Le développement de la mobilité durable fait partie de nos objectifs prioritaires. La qualité de l’air est un enjeu majeur de santé publique, c’est pourquoi je suis persuadé que notre avenir passe par le soutien aux énergies non-polluantes. Dans le même objectif, notre politique de mobilité est axée sur l’utilisation des modes de déplacement doux lorsque cela est possible »,

explique Roland Ries, Maire de Strasbourg et 1er Vice-président de l’Eurométropole en charge des transports.

 

« Le GPL présente de nombreux atouts pour améliorer la qualité de l’air des zones urbanisées tout en répondant à la question du pouvoir d’achat et aux besoins de mobilité du plus grand nombre. Le succès du GPL dans de nombreux pays souligne sa pertinence et son fort potentiel. Il démontre que, avec le soutien durable et visible des pouvoirs publics, le GPL peut émerger comme un élément clé du portefeuille énergétique combinant des bénéfices environnementaux, socioéconomiques et de santé publique importants. Nous saluons à ce titre l’initiative de l’Eurométropole et la Ville de Strasbourg de procéder au remplacement des panneaux interdits au GPL par la signalétique « Bienvenue au GPL ». Elle contribue sans aucun doute à mieux faire connaître l’intérêt de cette énergie et à favoriser son adoption au bénéfice de la qualité de l’air et de la santé de tous »,

annonce Joël Pedessac, Directeur général du Comité Français du Butane et du Propane.

 

Optez donc pour le GPL, une énergie plus saine et économique !

Source : CFBP